Capteurs de position rotative OEM

Des capteurs de position rotative inductifs sans contact, précis et fiables, pour les fabricants d’équipement d’origine (OEM).

Capteurs de position rotative inductifs 300x292

Des mesures de position fiables dans des environnements extrêmes

Les transducteurs rotatifs Zettlex sont des dispositifs de mesure de position absolue sans contact. Ils utilisent une technique inductive unique et comportent deux éléments principaux : une cible et une antenne. L’antenne est électrique et l’objet cible est passif. Une sortie électrique de l’antenne montre la position de la cible par rapport à l’antenne.

Rotary sensors
Rotary encoder

Idéal pour les applications OEM

Les transducteurs sont livrés sans boîtier, ce qui les rend parfaitement adaptés à une intégration dans un produit hôte du client, tel qu’une caméra PTZ, un bras robotisé ou un système à cardans. Les objets cible et les antennes peuvent être simplement fixés au produit par collage ou des vis – un montage mécanique précis n’est pas requis.

Les transducteurs sont idéalement adaptés aux environnements difficiles où les contacts électriques ou les transducteurs optiques s’avèreraient non fiables. Leur fonctionnement n’est pas affecté par la condensation ou la poussière.

Transducteur rotatif – 16384 impulsions par tour

Transducteur d’angle – 14 bits (16384 IPT) – installation facile, sortie numérique. Sans boîtier pour une utilisation OEM.

OEM Rotary Sensor Product Guide - 1406-OEM

Codeur rotatif Tandem pour OEM

Une paire de codeurs de mesure absolue, 14 bis, axe creux, avec alimentation simple et sortie numérique simple. Idéal pour les bras robotisés, unités PxP, cardans, unités PTZ, etc.

Tandem Rotary Sensor Product Guide - 4007-OEM

Transducteur rotatif programmable OEM

Transducteur rotatif sans boîtier avec sorties analogiques + numériques et fonction programmable PC.

FAQs

Vous avez une question sur IncOder ?

Voici quelques questions fréquemment posées.

Demander à un ingénieur

En fait, le terme technique correct pour l’un de nos produits serait ‘transducteur de déplacement absolu’.

Mais cela semble trop long, si bien que nous préférons dire capteur de position.

Les autres termes applicables pourraient inclure codeur de position, transmetteur de position, codeur rotatif, codeur linéaire, capteur rotatif, codeur axial, résolveur d’angle, synchronisateur d’angle, transmetteur de déplacement.

Pour les gammes de produits LINTRAN et IncOder, l’entrefer est spécifié dans la fiche technique pertinente.

De manière plus générale, il est plus facile de répondre à cette question en donnant quelques exemples :

Tout d’abord, si nous considérons une antenne linéaire de 10 mm de large et 100 mm de long dans l’axe de mesure, alors la distance d’utilisation maximum de la cible, depuis l’antenne, correspondra environ à la moitié de la largeur de l’antenne, c.-à-d. à 5 mm. Nous recommandons normalement une distance de sécurité < à 1/4 de la largeur de l’antenne – soit environ 2-3 mm.

Dans un exemple rotatif, avec une antenne dont le diamètre extérieur est de 50 mm et le diamètre intérieur de 20 mm, alors la largeur antenne équivalente est de 15 mm (l’épaisseur de l’anneau). Là aussi la distance d’utilisation maximum de la cible, depuis l’antenne, sera d’environ la moitié de la largeur effective de l’antenne, c.-à-d. 7,5 mm. Nous recommandons normalement une distance de sécurité < à 1/4 de la largeur de l’antenne – soit environ 3-4 mm.

Nous avons construit un grand nombre de capteurs linéaires avec une échelle maximum de déviation de 0,1 mm et une résolution inférieure à 1 micron.

Concernant les dispositifs rotatifs, nous avons construit des capteurs avec des objets cible et diamètres de 12,7 mm.

Le plus long que nous pouvons construire à partir d’un circuit imprimé est de 2,7 m mais nous sommes capables de faire bien plus grand en utilisant de simples fils ou des bandes de construction.

Tout d’abord, plusieurs paramètres liés à la précision ont de l’importance en ce qui concerne les capteurs. Ce sont normalement la linéarité, la résolution et la répétabilité. Les paramètres exacts de toute série de capteurs Zettlex dépendent essentiellement de la géométrie du capteur et, en particulier, de toute variabilité de la position de la cible dans les axes, excepté l’axe de mesure. D’autres facteurs affectent la performance, mais dans une moindre mesure. En règle générale :

  • La linéarité est normalement <1 % de la pleine échelle et peut être <0,0001 % de la pleine échelle.
  • La résolution est normalement <24 bits mais plus couramment de 10, 12, 14, 16 ou 18 bits
  • La répétabilité est normalement +/- égale au bit le moins significatif de la résolution calculée.

Premiérement, en discutant ensemble de vos besoins. Nous pourrions avoir un système existant répondant à vos attentes. Dans le cas contraire, nous pouvons modifier un modèle existant ou développer un nouveau produit qui conviendra à vos besoins.

La première étape du développement d’un système Zettlex spécifique consiste à étudier avec vous les exigences techniques dont vous avez besoin.

Les aspects les plus importants sont la géométrie du capteur, sa précision, ses sorties électroniques et sa vitesse de transmission des données. Grâce à ces informations, nous pouvons dans un premier temps dresser avec vous un profil des exigences dans le cadre du processus de développement. Zettlex peut ensuite poursuivre les différentes étapes de ce processus menant à la production à grande échelle.

Le nombre maximum de capteurs par système électronique est déterminé par le temps de réponse maximum possible par capteur. Par exemple, si on considère qu’un capteur Zettlex met 1 milliseconde par mesure et qu’il possède un temps de réponse de 250 millisecondes, alors le nombre maximum de capteurs est de 250 avec un multiplexage simple.

Ce nombre peut être augmenté en utilisant un algorithme de multiplexage plus sophistiqué, par exemple, en prélevant des mesures moins importantes à des fréquences moins élevées.

Le module électronique des capteurs Zettlex peut aussi piloter des entrées venant d’autres éléments tels que des interrupteurs.

Oui. Il est possible, dans le cas d’une unité de commande machine relativement simple, d’intégrer un logiciel de contrôle de l’équipement au microprocesseur contenu dans le capteur logiciel Zettlex.

Il est également possible de partager l’alimentation électrique, la génération de fréquence, etc., entre le système hôte et celui du capteur.

En général, les capteurs de position Zettlex ne sont pas sensibles aux émissions dans la zone de champ lointain, dans des limites de force de 150 V/m. Cela couvre la grande majorité des applications possibles, y compris la plupart des applications médicales et aérospatiales.

Toutefois, dans certaines applications de défense, il est possible d’adapter à des forces de champ supérieures en utilisant des cibles spéciales ou des plans de masse et blindage simples et de faible coût.

Les applications Zettlex sont conformes aux normes EN 68000 et CISPR 25 niveau 1 ou 2.

Oui. Le capteur logiciel Zettlex standard peut être paramétré pour contrôler plusieurs capteurs de géométries différentes.

Les capteurs Zettlex ne sont généralement pas sensibles aux émissions provenant d’autres sources, pour les raisons suivantes : – les circuits récepteurs sont disposés en quadripôles équilibrés (annulant ainsi l’effet des ondes planes incidentes), le signal en provenance de la cible est à une fréquence très spécifique et le capteur utilise une détection synchrone.

Les capteurs Zettlex conviennent aux applications automobiles et de défense où la sensibilité aux interférences permissible est particulièrement rigoureuse.

La gamme de produits IncOder offre une excellente résistance dans des conditions CEM difficiles car ceux-ci sont encapsulés dans un boîtier métallique qui agit comme une cage de Faraday.

En principe, il est possible d’insérer un blindage métallique entre la cible du capteur et une antenne.

La profondeur d’enveloppe à travers laquelle les signaux d’excitation peuvent pénétrer limite l’épaisseur du blindage métallique. Plus la fréquence d’excitation est faible, plus l’épaisseur de métal toléré est grande.

L’épaisseur maximum de métal dépend en fait du métal employé. Si un blindage métallique doit être utilisé, alors il est préférable de choisir de l’acier inoxydable non magnétique plutôt que l’aluminium, l’acier, le cuivre ou le laiton. En pratique, une épaisseur métallique de <1, 6 mm est nécessaire.

Le coût dépend d’un certain nombre de facteurs tels que les spécifications de mesure, la taille du capteur, les conditions environnementales. Veuillez nous contacter via la page Nous contacter en précisant vos applications ; nous vous fournirons une estimation budgétaire en quelques jours. Sinon, vous pouvez vous faire une idée approximative du coût d’un produit (petite quantité) en consultant la rubrique Boutique de ce site.

De par leur nature fondamentale, les capteurs Zettlex produisent des émissions électromagnétiques. Toutefois, ces émissions sont faibles et dans la pratique de telles émissions sont invisibles dans un champ lointain, étant donné qu’elles chutent rapidement suivant une courbe cubique inversée.

Étant donné leurs faibles niveaux d’émissions, les capteurs Zettlex conviennent parfaitement aux applications dans l’automobile et l’aérospatiale où les seuils autorisés sont particulièrement strictes.

En fait ce sont les matériaux dans lesquels sont fabriqués les principaux composants du capteur qui limitent les températures de fonctionnement et de stockage.

Ce qui importe, c’est que la température n’altère pas les principes de fonctionnement fondamentaux du capteur. Cela signifie que les capteurs Zettlex peuvent fonctionner dans des températures relativement basses ou élevées.

Le plus souvent, la plage de températures effective est limitée entre -40 et 85 ou 125 degrés Celsius (à savoir les gammes industrielles et automobiles).

Il est important de noter cependant que la partie électronique du capteur peut être déplacée et isolée de l’antenne. Cela permet de concevoir les capteurs de sorte que seules l’antenne et la cible sont placées dans des conditions de température difficiles tandis que la partie électronique se trouve dans un environnement plus clément, à l’écart, ou isolé, des conditions difficiles.

Des substrats en céramique peuvent être utilisés pour l’antenne et la cible afin d’augmenter les limites de température.

Nous avons construit des capteurs qui peuvent supporter un fonctionnement constant à +230 °C et nous développons des capteurs pour +450 °C.

Nous avons construit des capteur pour fonctionner à -55 et -60 °C